Dépression nerveuse solitude

Dépression psychotique est une dépression dépression nerveuse solitude sévère avec associée à des hallucinations et des délires. Contrairement à la schizophrénie, les patients atteints de ce trouble peuvent fonctionner normalement entre les épisodes. Ceux qui souffrent de ce trouble expérience irréelles ou imaginaires des croyances et visions, ce qui peuvent engendrer des comportements inquiétants et craintif.

Délires sont les symptômes les plus courants associés à la maladie. Les patients peuvent se convaincre eux-mêmes qu’ils sont dépression nerveuse solitude en train de mourir ou que leur voisin leur espionne. Ces événements imaginées deviendra souvent le point de focalisation dépression nerveuse solitude de leur paranoïa. Ceci couplé avec la dépression rend cette maladie un trouble formidable à surmonter. Ces délires proviennent d’une mauvaise interprétation des événements qui planter la graine dans l’esprit des personnes atteintes. Un parfait inconnu pouvait sourire à eux au passage et ils insisteront que cette personne est en amour avec eux. Ou à l’inverse, si elles reçoivent ce qu’ils considèrent comme un salut chaleureux d’une personne au moins, ils supposent que la personne qu’ils ont interagi avec est sorti pour les obtenir. Ils commencent alors à s’appuyer sur l’illusion, jusqu’à ce qu’il devienne tout englobant.

Bien que certains patients atteints de dépression psychotique ont des hallucinations, ce n’est pas aussi courant que des délires. Bon nombre des symptômes dépression nerveuse solitude de la dépression sont les mêmes que la dépression majeure, mais certains sont uniques à la dépression psychotique. Rêverie une augmentation ou une augmentation de l’intensité du rêve est fréquent. Se déplaçant plus rapidement ou se déplaçant sensiblement que plus lentement peuvent signaler qu’une personne éprouve des difficultés et une augmentation ou une diminution libido peut accompagner certains des autres symptômes. Beaucoup de ces seuls symptômes n’indiquent pas que quelqu’un souffre de ce trouble, mais quand ils commencent à s’additionner, puis dépression psychotique doit être suspectée.

Il y a des recherches qui montrent qu’il y a une anomalie dans l’axe de surrénal hypothalamo hypophysaire. Cette partie de l’hypophyse semble être hyperactive chez les personnes souffrant de dépression psychotique. Anomalies du sommeil sont habituellement observées chez ces patients dépression nerveuse solitude et l’incidence de ce trouble semble augmenter lorsque la pression barométrique est faible.

Le traitement actuel combine des antidépresseurs standards avec les antidépresseurs atypiques. Les résultats sont mitigés et les effets secondaires associés font prendre ces médicaments moins qu’idéales. La thérapie par électrochocs ou thérapie de « choc » car il est plus communément connu, combiné avec des antidépresseurs est le traitement reconnu et standard pour la dépression psychotique. Thérapie magnétique transcrânienne est d’être regardé comme une alternative efficace à la thérapie de choc qui a à ce jour, été dépeint de façon négative à Hollywood. À la différence des ECT, TMS ne nécessite pas d’anesthésie et ne semble pas avoir la perte cognitive SÎN ECT.

Dépression psychotique est difficile pour le patient et leur famille. Comme la recherche continue d’explorer différentes avenues dépression nerveuse solitude pour le traitement de ce trouble, il y a espoir pour ces patients et leur entourage. Être étiqueté comme « fou », ils souvent ne peut pas contrôler leurs sentiments ou comment ils perçoivent les choses. Patience et compréhension sont la clé pour aider le patient à soigner qui peuvent les aider commencer à égaliser à où ils peuvent vivre une vie normale. Beaucoup doivent rester sous médication et sans qu’il reviendra à un comportement psychotique précédent. Si vous pensez que vous ou un être cher, on souffre de dépression psychotique, vous devriez consulter l’avis d’un professionnel afin que vous pouvez être correctement diagnostiquée et le traitement peut commencer.